Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Ruffin

 

Il en est des auteurs comme il en est de nous : nous ne sommes pas tout le temps à notre maximum.

C’est le cas de Jean-Christophe Ruffin pour ce petit roman (taille et intérêt), dans une oeuvre d’une plus grand ampleur. Mais après tout, pourquoi pas ?

 

Le Pitch

Comment cet Aurel Timescu peut-il être Consul de France en Guinnée? Accent roumain, dégaine des années 30, passé de pianiste de bar, il n’a rien à faire au Quai d’Orsay et végète dans des postes subalternes. À Conakry, il prend son mal en patience, transpire, boit du tokay et compose des opéras… Quand, tout à coup, survient  un crime inexpliqué qui resterait impuni si Aurel n’avait pas trouvé là l’occasion de livrer enfin son grand combat. Contre l’injustice.

Le livre

Un petit polar d’été, un anti-héros attachant, quelques bribes de données sur l’Afrique, le trafic de drogue international et quelques singularités ne donnent pas forcément un grand livre.

On peut s’en contenter car l’ensemble est sympathique et se lit aisément. Mais, nous attendons avec impatience le retour du grand romancier qu’est Ruffin.

 

Le livre à la FNAC (mais c’est bien évidemment de vous le procurer chez votre libraire) https://livre.fnac.com/a10969762/Jean-Christophe-Rufin-Le-Suspendu-de-Conakry

😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.