Habemus 2 papam…

Habeus papam… peu de personnes auraient pensé en 2O05 lors de l’élection de Benoît XVI que celui-ci serait le premier pape depuis 1415 à quitter sa fonction avant la fin de sa vie. Un délicieux film de Fernando Meirelles, à voir sur Netflix, présente le dialogue imaginaire entre 2 papes.

Le résumé

Dans cette histoire inspirée de faits réels, le pape Benoît XVI tisse une amitié improbable avec le futur pape François à un moment clé pour l’Église catholique…

Le film

Peu importe son propre rapport à la foi, voire même à la religion catholique pour visionner ce film… En effet, même s’il s’agit ici de croyances et de convictions ce sont surtout les certitudes et les doutes qui s’entrechoquent. 

Cet affrontement, ce dialogue suivant les moments, entre un pape sur le départ et un pape -sans le savoir, ni le vouloir- à son arrivée, est un rare moment de délices. Les 2 hommes portent en eux des passés qu’ils souhaiteraient chacun oublier en partie alors que leur sacerdoce, comme son nom l’indique, les oblige à faire face et à les assumer avec plus ou moins de difficultés.

Il semble que tout les oppose, pourtant ils se ressemblent dans une recherche de vérité émouvante à plus d’un titre. Les 2 merveilleux acteurs, Anthony Hopkins et Jonathan Pryce, s’amusent, et c’est visible, à jouter de manière oratoire partant de leurs points de départ respectifs : la rigueur et l’humanité.

Un peu d’histoire avec Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Benoît_XVI

3 réponses sur “Habemus 2 papam…”

  1. Tout à fait d’accord. J’ai beaucoup aimé ce film et les deux acteurs sont formidables. Je crois qu’il y a quelques erreurs surtout concernant Benoit XVI. Mais ça n’en est pas moins un très bon film
    Je t’enverrai l’intervention que j’ai fait suivre a ce sujet car nous l’avons regardé en famille à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.