L’homme de l’année 1989 a arrêté les chars…

Poussière nous finirons poussière… mais nous pouvons continuer à vivre dans l’esprit de ceux qui nous suivent. C’est la volonté d’une très belle collection qui retrace la vie/l’action/ le poids d’hommes et de femmes à travers les siècles. Le tome 16 de L’homme de l’année nous entraine à Pékin en 1989…

Le résumé

Dix ans après le massacre, sur la place Tiananmen déserte, Lee Lang observe la cité interdite. Elle revient en Chine après 10 années d’exil. Elle a rendez-vous avec l’ombre jaune, le sinistre chef des services secrets chinois de l’époque. Que vont-ils se dire ? Elle, l’ancienne étudiante révoltée et lui le principal responsable du massacre ?

Le livre

Tome 16 d’une collection unique et originale (les grands hommes –femmes-), 1989 revient sur un événement hors du commun, celui d’une « révolution » au cœur de Pékin.

Menées principalement par des jeunes chinois,  les manifestations se sont succédées en 1989 et ce livre (de manière imaginaire) revient sur l’illustre inconnu qui a défié les chars sur la place Tienanmen. Le parallélisme entre un ancien dirigeant et une ex-étudiante éclaire les tourments des 2 camps qui se sont affrontés durant cette période.

Pour accompagner ce scénario audacieux, le dessin se veut contemporain dans une ligne assez classique mais parfaitement porteuse du propos.

Un album à lire et à conseiller.

😉  😉  😉

. Auteurs : Jean-Pierre Pécau / Gin  . Date de parution : 15 Janvier 2020  . Éditeur : Delcourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.