USS GREYHOUND – Le meilleur est la bande annonce !

Greyhound récit de guerre avec Tom Hanks sur la chaîne Disney vaut moins que sa bande annonce et c’est bien dommage pour cette belle page d’histoire.

Le résumé

Ce film relate, en 1942, l’épopée du Greyhound, bateau de guerre escortant les navires marchands dans l’Atlantique pour approvisionner la Grande Bretagne. Il y avait trois zones de traversée. La première en partant des USA, avec un appui aérien. La deuxième, surnommée le « trou noir », l’appui aérien étant impossible en raison de l’éloignement des bases, enfin une troisième zone avec appui aérien britannique. Le trou noir était infesté de U-boots allemands, et on apprend en fin de film que 3500 bateaux alliés ont été coulés durant la guerre.

Nous sommes donc à bord de l’USS Greyhound mené par un commandant réserviste, dont c’est la première traversée dans ces circonstances, interprété par Tom Hanks. 

Le film

Est-ce que quelqu’un peut dire à Tom Hanks qu’il est un acteur fantastique mais qu’il peut nous lasser dans certains films… ? Est ce que quelqu’un peut aussi informer les américains que leur manière d’appréhender le monde n’est pas unique et parfaite ?

D’aucuns diront que c’est fait depuis longtemps et d’autres que ce n’est pas le sujet, mais que nous sommes ici censés (et non encensés) analyser un film.

Pourtant le soft power fait toujours des ravages de l’autre côté de l’atlantique et l’Amérique par l’intermédiaire de Disney (chaîne sur laquelle Greyhound est visible) nous expédie encore et encore des séries B manichéennes et sans grand intérêt, sauf –et à peine- sur le plan historique.

Car que nous révèle Greyhound ? Que les marins américains sont gentils et courageux, que les allemands -de l’époque mais va savoir- étaient cruels, sanguinaires et à l’humour douteux… que Tom Hanks a toujours la même tête quand il est peu dirigé et qu’à la fin ce sont forcément les gentils qui gagnent.

Une pincée de bons sentiments : une femme (oui une !) qui attend le retour du héros éventuellement triomphant, l’homme de couleur et de service qui meurt exemplaire, les bons gars qui se sacrifient pour les autres… bref jamais désagréable, Greyhound énième récit de guerre vaut essentiellement pour… euh… quelques plans de combat maritime.

Indiscutablement évitable.

Pour en savoir un peu plus https://fr.wikipedia.org/wiki/USS_Greyhound_:_La_Bataille_de_l%27Atlantique

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.