Trésors de banlieue : le génie n’a pas de frontières

Paris ne peut plus exister uniquement sous la forme d’une enceinte désormais absconse ( le périphérique) enfermant en son sein 2 millions d’habitants stressés et à l’extérieur près de 10 millions de banlieusards pressés. 

Paris s’est constitué au fil du temps de quartiers absorbés. Aujourd’hui , de nombreux quartiers (villes) fourmillent en région parisienne et se sentent entièrement partie prenante de la capitale. Et l’art, l’intelligence et la liberté de penser y ont toujours existé.

La magnifique exposition Trésors de banlieue rend un vibrant hommage, jusqu’au 30 Novembre à Gennevilliers,  à un morceau de Paris qui sort enfin de l’ombre de sa si encombrante génitrice.

Continuer la lecture de « Trésors de banlieue : le génie n’a pas de frontières »

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon : le roman bonheur du moment !

Ah ! Quel plaisir d’être humain, de penser, de vivre, de savoir que l’on peut être le meilleur et le pire des hommes et malgré tout d’avancer encore. S’il ne fallait lire qu’un livre en cette rentrée 2019, n’attendez plus, le nouveau roman de Jean-Paul Dubois sera peut-être notre nouveau prix Goncourt !

Continuer la lecture de « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon : le roman bonheur du moment ! »

Rouge impératrice de Léonora Miano : qui trop embrasse mal étreint

La thèse complotiste du « grand remplacement », cette fois-ci au détriment des sociétés occidentales, était censée représenter la pierre d’achoppement d’un récit courageux et interrogatif sur l’état du monde. Léonaora Miano, malheureusement semble s’être égarée sur la voie d’un roman courageux et indispensable.

Continuer la lecture de « Rouge impératrice de Léonora Miano : qui trop embrasse mal étreint »