Il faut lire Ramirez (avant d’essayer de le flinguer!)

Chez Glénat, voici une BD déjà culte avec la sortie du 2e volume d’une trilogie exceptionnelle. Sous la plume de Nicolas Petrimaux, tout ce qui fait de la BD un art majeur est présent. À ne manquer sous aucun prétexte !

L’histoire

Dans cet acte 2, le lancement de l’aspirateur Vacuumizer 2000 s’est transformé en une scène de crime macabre. L’inspecteur Vox est persuadé que le coupable n’est autre que Jacques Ramirez, un salarié de la Robotop fraîchement nommé « employé de l’année ». Les hommes du cartel de Paso del Rio, veulent toujours flinguer ce fumier qu’ils prennent pour un tueur professionnel qui les aurait trahis… C’est avec l’aide inattendue de deux jolies célébrités du showbiz en cavale que Ramirez parvient à leur fausser compagnie ! Alors qu’il avait planifié un week-end mémorable au festival rock de Stone Creek, il se retrouve embarqué bien malgré lui dans une chasse à l’homme explosive où tout le monde veut sa peau.

Ce que l’on peut en penser (ou pas!)

Véritable régal, ce second tome présage la naissance d’une trilogie cultissime de la bande dessinée. L’auteur a non seulement distillé avec fluidité un scénario qui est bien plus complexe qu’il en a l’air mais en plus, son graphisme par sa maîtrise des plans sous tous les angles, des couleurs eighties offre une dynamique qui est un bonheur pour le lecteur. Le souci du détail dans le dessin et les situations, dans les dialogues, souvent très drôles ou dans la mise en page d’encart publicitaires ou d’extraits de journaux, qui sont à la fois prétexte à la dérision mais qui vont peu à peu s’intégrer dans l’histoire, révèlent de la virtuosité. Ultime souci de la précision, et de la volonté de créer une BD Art Concept, Nicolas Petrimaux propose de flasher un QR Code pour avoir accès à une chanson jouée par le personnage de la BD et dont il a écrit les paroles. Ce deuxième acte des aventures de Jacques Ramirez nous en apprend beaucoup plus sur ce sourd muet, expert en aspirateurs. Et, à l’image de cette BD qui est beaucoup plus qu’un road trip à la Tarantino, on n’est pas au bout de nos surprises !

🙂 🙂 🙂 🙂

Nabib Benarafa

La bande annonce

Une réponse sur “Il faut lire Ramirez (avant d’essayer de le flinguer!)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.