Quand le théâtre nous divertit

Le service public a ceci d’intéressant dans le fait qu’il est gratuit car public et qu’il rend service… en l’occurrence en nous proposant 2 magnifiques pièces à visionner. L’une est une forme de Phèdre 2.0 durant laquelle on s’amuse tout autant qu’on s’instruit, et l’autre est la révélation du génie théâtral de Victor Hugo.

Quand le théâtre nous divertit… en ces temps de confinement !

Continuer la lecture de « Quand le théâtre nous divertit »

Requiem pour L. mortifère ? À débattre…

Ionesco disait : « L’oeuvre d’art n’est pas le reflet, l’image du monde ; mais elle est à l’image du monde. » Parfois dérangeant, intrusif et déstabilisant, l’art est toujours passionnant et foisonnant. Pour autant, faut-il, lors d’une adaptation  musicale du Requiem de Mozart, projeter le décès en direct de L.?  Le parti-pris, le choix artistique sont évidents. Mais qu’en est-il réellement des spectateurs ?

Continuer la lecture de « Requiem pour L. mortifère ? À débattre… »