La bombe : la BD du moment, incontournable !

BD historique par excellence, La Bombe (édité par Glénat), qui est vraiment la BD du moment, retrace la recherche échevelée des scientifiques d’une nouvelle source d’énergie et à terme d’une nouvelle arme imparable.  Ce livre touffu de 472 pages retrace de manière impeccable cette phase déterminante de l’histoire de l’humanité. Tout simplement immanquable !

Le résumé

Le 6 août 1945, une bombe atomique ravage Hiroshima. Des dizaines de milliers de personnes sont instantanément pulvérisées. Et le monde entier découvre, horrifié, l’existence de la bombe atomique, première arme de destruction massive. Mais dans quel contexte, comment et par qui cet instrument de mort a-t-il pu être développé ?

Véritable saga de 450 pages, ce roman graphique raconte les coulisses et les personnages-clés de cet événement historique qui, en 2020, commémore son 75e anniversaire. Des mines d’uranium du Katanga jusqu’au Japon, en passant par l’Allemagne, la Norvège, l’URSS et le Nouveau-Mexique, c’est une succession de faits incroyables mais vrais qui se sont ainsi déroulés.

Tous ceux-ci sont ici racontés à hauteur d’hommes : qu’ils soient décideurs politiques (Roosevelt, Truman), scientifiques passés à la postérité (Einstein, Oppenheimer, Fermi…) ou acteurs majeurs demeurés méconnus, tels Leó Szilàrd (le personnage principal de cet album, un scientifique qui remua ciel et terre pour que les USA développent la bombe, puis fit l’impossible pour qu’ils ne l’utilisent jamais), Ebb Cade (un ouvrier afro-américain auquel on injecta à son insu du plutonium pour en étudier l’effet sur la santé) ou Leslie Groves (le général qui dirigea d’une main de fer le Projet Manhattan) – sans oublier, bien sûr, les habitants et la ville d’Hiroshima, reconstituée dans La Bombe de manière authentique.

Le livre La bombe : la BD du moment, incontournable !

Effectivement, La bombe est un  pavé de 470 pages mais toujours digeste, toujours instructif et toujours passionnant. La recherche historique a été poussée ici à son paroxysme, puisque l’on voyage des sources de l’uranium en Afrique pour arriver aux bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en passant par les recherches acharnées des scientifiques de tous les pays avant et durant la seconde guerre mondiale.

Pas une page de trop dans cette saga dont le cœur est constitué par la description détaillée du projet américain Manhattan géré par Oppenheimer. Les doutes des scientifiques, mais aussi de certains militaires et politiques sont également relayés. Enfin, le point de vue japonais en fil rouge tout au long de l’ouvrage est également très présent.

Le dessin est très américain (dessinateur canadien) par son traité, ces magnifiques découpages et son tracé nerveux et précis avec une touche d’Europe (chauvinisme quand tu nous tiens) qui ajoute une profondeur bien venue pour la narration d’une telle histoire.

En résumé : une recherche historique impeccable, un graphisme magnifique, ce livre constitue déjà une référence !

La bombe : la BD du moment, incontournable !

😉 😉 😉 😉

La Bande annonce :

Le making of

Scénaristes : Alcante  et LF Bollée Dessinateur : Denis Rodier, Éditeur : Glénat collection 1000 feuilles, Format :  215 x 293 mm

Les éditions Glénat : https://www.glenat.com/1000-feuilles/la-bombe-9782344020630

Et voir également la chronique sur la série Tchernobyl : https://mictolblog.com/?p=7310

Le livre à la FNAC (mais c’est vraiment le moment de soutenir votre libraire en lui commandant ce livre dès à présent !!!) : https://livre.fnac.com/a13848740/Alcante-La-Bombe#omnsearchpos=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.