BDLIVRE

Le cauchemar d’Innsmouth

1927 en Nouvelle-Angleterre. Les terribles légendes qui entourent la ville portuaire d’Innsmouth ne semblent pas effrayer Robert Olmstead venu dans la région pour des recherches généalogiques sur sa famille. Au contraire, les mises en garde des habitants de la ville voisine, qui n’osent pas s’y rendre, attisent sa curiosité. Est-ce que ces histoires de pacte avec le démon, d’horribles monstres marins, de culte ésotérique ne sont que le fruit de leur imagination ? Il est vrai qu’un sombre mystère entoure cette ville nauséabonde, à moitié en ruine et particulièrement dépeuplée. Mais les difformités effrayantes d’une partie de ses habitants ne découragent pas Robert qui se lance le temps d’une journée dans une investigation qui l’entraînera aux portes de l’enfer.

Author H.P. Lovecraft, famous for his works of horror writing, was also known for his highly racist opinions.

Gou Tanabe met en image le chef-d’œuvre de Lovecraft dans un manga troublant et haletant. L’auteur prend le temps d’éveiller subtilement notre curiosité en même temps que celle du protagoniste, en posant un décor à la fois intrigant et sordide. Puis il nous fait plonger dans les ténèbres glaçantes, embarqué par la narration du protagoniste d’abord dubitatif, curieux puis inquiet et enfin terrorisé. Le dessin très sombre et détaillé donne à cette ville et à ses habitants la noirceur qu’ils méritent. Tout y est repoussant, inquiétant, écoeurant. On regrette juste l’aspect un peu statique du personnage principal qui manque de mouvement et d’expression, mais ce petit bémol est compensé par un univers terriblement riche et organique. On frissonne, on sursaute presque, mais on tourne les pages avec plaisir (et dégoût) jusqu’au bout. Un livre à lire absolument, mais pas avant de dormir. 

Benoit Barennes

Noté par Mictolblog

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page