BD

Tolstoï jusqu’au dénuement

Léon et Sofia Tolstoï chez Futuropolis : une excellente BD, de Chantal Van Den Heuvel au scénario et de Henrick Rehr au dessin, pour narrer la vie étonnante de cet écrivain russe hors norme.

L’histoire

“Octobre 1910. Tolstoï décide à 82 ans de fuir sa femme, après un 50 ans de mariage, pour mener la vie de chrétien primitif qu’il prône depuis des années. Sa fugue consacre l’incroyable adolescence tardive qui l’a vu renier son oeuvre littéraire et son train de vie obscène, sa renommée et son milieu. Le vieillard lubrique obéit enfin aux commandements puritains dont il accablait sa femme avant de la saillir, de se repentir, puis de l’accuser de tous les maux.

Victime en route d’un malaise, l’auteur deGuerre et paix se réfugie dans la maison du chef de gare d’Astapovo, au sud-est de Moscou, où les journalistes accourent de toutes parts, comme les paysans venus vénérer ” l’apôtre de l’amour “. L’écrivain meurt le 7 novembre.

Le livre

Le roman graphique retrace l’évolution de la pensée de Tolstoï tout au long de sa vie, sur fond de vie de famille au coté de Sofia son épouse, sa plus grande admiratrice mais également sa plus grande critique. Ces deux personnages qui s’aiment d’un amour brûlant, n’ont pas évolué de la même manière au fil des années. 

Sofia se souciant avant tout de sa famille et de ses conditions matérielles et Léon lui, était en perpétuelle remise en question, abandonnant au fur et à mesure son œuvre romanesque pour une œuvre existentielle. 

Cette dualité est très présente tout au long de l’ouvrage. On y retrouve aussi avec beaucoup de justesse, les questions que se posaient l’écrivain autour : de la richesse, la sexualité, la religion, le végétarisme, la mort…et sur l’humain et le pouvoir du politique. 

D’ailleurs, toléré, par le tsar, il fut critiqué par Lénine qui voyait en la non-violence de Tolstoï un obstacle à la réunion des paysans aux ouvriers, empêchant ainsi une révolution prolétarienne.

Cette biographie, dessinée avec délicatesse et des tons apaisés, de ce grand romancier de l’âme russe est dense et passionnante et donne envie de se replonger dans ses œuvres.

Céline Mateus

La note de l'auteur

User Rating: Be the first one !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page