Cinéma

Un Second tour au premier plan…

L’histoire du film

Journaliste politique en disgrâce placée à la rubrique football, Mlle Pove est sollicitée pour suivre l’entre-deux tours de la campagne présidentielle. Le favori est Pierre-Henry Mercier, héritier d’une puissante famille française et novice en politique. Troublée par ce candidat qu’elle a connu moins lisse, Mlle Pove se lance dans une enquête aussi étonnante que jubilatoire.

Qu’en penser…

Huitième long-métrage d’Albert Dupontel, Second tour ne dépareille pas dans une filmographie avec toujours le même fil directeur : celui d’un pamphlet sociétal permanent. Toujours intelligent et documenté, Dupontel démonte les travers des médias et des politiques.

Les critiques, tout comme le réalisateur cite souvent Terry Giliam des Monthy Python et surtout Brazil en référence. Peut-être est-ce un modèle au-dessus de la production très hexagonale du réalisateur français, même si l’on retrouve cette acuité, cette intelligence de vue dans les 2 cas.

Après Adieu les cons (2020), pour ma part considéré comme un film faible au final, Second tour se révèle plus qu’intéressant dans un rôle d’éveil des consciences sans se prendre au sérieux. Une certaine philosophie émane donc de cette oeuvre et c’est non sans plaisir pour le spectateur.

Noté par Mictolblog

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page